Chaudière : un entretien capital

cp-immobilier-anglet-blog-entretien-chaudiere

Une fois votre chaudière en place, il est très important de procéder à son entretien annuel. Une obligation légale mais aussi une garantie de son bon fonctionnement, de sa consommation d’énergie et de ses performances.

L’entretien de la chaudière est une obligation légale. Selon le décret n° 2009-649 du 9 juin 2009, toute chaudière (gaz, bois, fioul et charbon) dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kW doit faire l’objet d’une surveillance tous les ans. Lorsqu’un nouvel appareil est installé, le premier entretien intervient dans l’année civile qui suit sa mise en place

Chaudière, un entretien à la charge du locataire

« Nombre de personnes ne savent pas que cet entretien est obligatoire, explique Redouane Essorgui, chef de produit chaudière murale gaz Atlantic et notamment que l’entretien d’une chaudière individuelle est à la charge du locataire d’un appartement et non du propriétaire. Si vous ne le faites pas et que vous avez un sinistre dû à un mauvais entretien de la chaudière, les assurances ne sont pas tenues de vous rembourser. » Si la chaudière est collective, c’est le bailleur ou le syndicat des copropriétaires qui doit s’occuper de faire réaliser cet entretien. 

Pourquoi entretenir sa chaudière

« Bien entretenir sa chaudière permet d’en maintenir les performances, poursuit Redouane Essorgui. C’est aussi important pour faire des économies d’énergie car une chaudière parfaitement réglée, chauffe plus efficacement et donc consomme moins d’énergie. » 

Mais un bon entretien est aussi capital pour des raisons de sécurité sanitaire parce qu’un défaut d’entretien peut entraîner des émanations de monoxyde de carbone, un gaz inodore et mortel. « L’entretien permet de vérifier les organes de sécurité de la chaudière, rappelle Cédric Gautron, dirigeant de la société Confort Service, société de pose et d’entretien de chaudières et de pompes à chaleur. Ainsi, si le tubage de la chaudière est déconnecté, les émanations de monoxyde de carbone (CO) dans la pièce peuvent être importantes et dangereuses pour la santé humaine. » Un danger à prendre en considération car selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), 38 % des émissions de particules fines et 24 % des émissions de CO2 sont dues aux émissions de chauffage des bâtiments des secteurs résidentiel et tertiaire. PUBLICITÉ

L’entretien permet aussi de garantir la longévité de la chaudière et ses performances pendant 10 à 15 ans. Mais aussi de préserver des pannes plus graves, en réparant par exemple une micro fuite qui à terme pourrait prendre de l’importance et entraîner un grave défaut de fonctionnement. « Enfin, l’entretien de la chaudière est d’autant plus important que la taille des chaudières s’est fortement réduite en France ces dernières années, ajoute Cédric Gautron. Dans une chaudière de 45 cm de large, faute de place, les dépôts et corrosions non retirés, vont boucher plus vite le corps de chauffe, empêchant ainsi la bonne circulation de l’eau. » 

Entretien de sa chaudière, s’adresser à un professionnel

« Il est conseillé de s’adresser à un professionnel Reconnu Garant Environnement (RGE) habilité à cet entretien, déclare Redouane Essorgui. Chez Atlantic, nous recommandons de contacter une station technique agréée par notre marque et formée à nos produits. » L’expert doit vous remettre en fin de rendez-vous un document certifié qui détaille son intervention. Conservez-le deux ans et remettez-le en cas de sinistre à votre assurance. 

« Lorsque nous installons une nouvelle chaudière, nous proposons un contrat d’entretien, déclare Cédric Gautron. Si le client y souscrit (165 euros par an), cela lui revient moins cher que de commander un entretien annuel. En échange, un professionnel du chauffage passe chaque année pour vérifier sa chaudière, il vient également en cas de panne. Le déplacement et la main d’oeuvre sont gratuits, seules les pièces qui pourraient être à changer sont à la charge du client. » Si le particulier n’a pas choisi cette solution, il doit chaque année contacter son chauffagiste pour organiser sa visite de contrôle. PUBLICITÉ

Compter entre 80 et 180 euros, pour un contrat d’entretien durant entre une demi heure et une heure (pour une chaudière à condensation par exemple). 

Entretien de la chaudière, les vérifications d’usage

Quel que soit le type de chaudière (gaz ou fioul), il faut nettoyer le corps de chauffe et vérifier les brûleurs. « Pression, température… Il convient aussi de vérifier les organes de sécurité comme les soupapes, poursuit Cédric Gautron, de procéder à des analyses de combustion pour voir si cette dernière se fait bien, sinon, il faut effectuer les réglages nécessaires. Il faut aussi contrôler le bon débit d’eau et là encore procéder aux éventuels réglages. » Pour une sécurité optimale des utilisateurs, le professionnel va également s’assurer que le taux de monoxyde de carbone dans la pièce est bien inférieur à 50 PPM (partie par million). 

Pour une chaudière gaz à condensation, il faut aussi neutraliser et évacuer les condensats.  

Pour une chaudière de type B, le ramonage mécanique et la vérification du conduit de fumées sont aussi obligatoires.  

Entretien, les bons réflexes

  • Procédez à cet entretien annuel avant la période de chauffe au printemps ou en été par exemple. « Lorsque la chaudière n’a pas fonctionné l’été, si elle n’est pas bien entretenue, elle peut avoir du mal à repartir, confirme Redouane Essorgui. Bien nettoyée, elle sera débarrassée de toutes les impuretés et sera prête à redémarrer ». 
  • Vérifiez régulièrement qu’il y a assez d’eau dans le circuit de chauffage. « C’est très important, rappelle Cédric Gautron. Si la chaudière manque d’eau, elle va se mettre en défaut et le chauffage ne fonctionnera plus. » 
  • Mesurez régulièrement la pression d’eau de la chaudière grâce au manomètre (elle doit s’établir entre 1 et 1,5 bar) et purgez vos radiateurs en début de saison de chauffe. 
  • N’hésitez pas à demander conseil à la société de maintenance, pour vous aider à mieux utiliser votre chaudière et à moins consommer. 

Article proposé par cotemaison.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*